Bourses, offres d’emplois et propositions de recherche

.

Propositions de recherche

Appels à projets 2019 de l’ADEME

Dates limites de remises des propositions

14 novembre 2019
Mobilisation de la biomasse et production de nouvelles ressources

Page du site de l’ADEME consacrée aux appels à projets

.

Postes de chercheurs, postdoctorants et professionnels

EnRciT : 10 millions d’euros pour un nouveau dispositif d’appui aux projets citoyens d’énergies renouvelables pour tous les territoires

La loi de transition énergétique pour la croissance verte encourage la participation des particuliers et des collectivités locales dans les projets d’énergies renouvelables et les projets citoyens connaissent un véritable essor, notamment dans le solaire photovoltaïque et l’éolien. En favorisant une meilleure appropriation locale des énergies renouvelables et de leurs retombées par le plus grand nombre, ces projets constituent un levier essentiel pour massifier les énergies renouvelables sur les territoires.
Malgré la dynamique en cours sur les territoires, les projets d’énergies renouvelables citoyens sont souvent confrontés à des difficultés pour lever les fonds nécessaires à leur phase de développement. L’absence d’un outil de financement et de mutualisation des risques est ainsi l’un des principaux obstacles à leur déploiement. Le dispositif développé autour d’EnRciT apportera des solutions concrètes pour favoriser le développement de ces projets.
Opéré par Energie Partagée Coopérative et doté de 10 millions d’euros par la Caisse des Dépôts (5 M€), le Crédit Coopératif (2,5 M€) et l’Ircantec (2,5 M€), EnRciT co-investira dans les projets aux côtés des citoyens et des collectivités. Ainsi, le dispositif apportera les moyens financiers essentiels à la sécurisation de la phase de développement et permettra de façonner les projets locaux en mobilisant toutes les compétences nécessaires à leur concrétisation (notamment sécurisation du foncier, réalisation des études, obtention des autorisations de construire et d’exploiter). EnRciT accompagnera le projet jusqu’à la phase de construction, puis cèdera sa participation, en priorité, au profit des acteurs du territoire.
Les technologies éligibles à ce dispositif seront, en priorité, le photovoltaïque (sols et toitures) et l’éolien.
En complément, l’ADEME contribuera au financement de la mise en place d’un centre de ressources par Energie Partagée Association au niveau national ainsi que des structures d’animation régionales, avec les régions partenaires. L’ADEME apportera également un soutien technique et financier dans la phase d’amorçage des projets.

Plus de détails sur le site EnRciT

.

Prix et propositions de thèses

Proposition de thèse CIFRE en architecture : Vers une conception biodiversitaire des façades

Agence d’architecture Chartier-Dalix, Laboratoire GSA/ENSAPM, Museum national d’histoire naturelle (MNHN)
Date de clôture de l’appel : 1 janvier 2019

Le programme de thèse, qui est lié au projet « FAIRE » proposé par l’agence Chartier-Dalix, s’intéresse au développement de la biodiversité dans les villes au travers de la conception de façades permettant l’implantation pérenne d’une faune et d’une flore locales, n’exigeant aucun entretien ou technicité particulières. Il s’agit donc de repenser la peau du bâtiment pour que celle-ci soit accueillante pour la biodiversité tout en intégrant les performances techniques qu’on attend d’elle.
La recherche s’intéressera à la conception de façades offrant des conditions favorables au développement de la faune et de la flore locales et respectant les propriétés d’usage habituelles (thermique, acoustique, pérennité, etc.). Des expérimentations seront entreprises et un suivi de prototypes permettra la validation des solutions proposées.
Les retombées pratiques de la thèse porteront sur la fourniture de recommandations génériques qui puissent être facilement prises en compte par le monde de l’architecture et de la construction. Un résultat important attendu de la recherche est en effet de proposer aux concepteurs des éléments techniques susceptibles de les aider à concevoir des projets pouvant donner lieu à un rôle écologique et une nouvelle esthétique des façades.

Descriptif du projet de thèse CIFRE

.

Propositions de stages

Proposition de Stage de Master 2 sciences humaines et sociales

UMR GESTE – GEStion Territoriale de l’Eau et de l’environnement
ENGEES – IRSTEA
Candidatures à envoyer avant le 1er décembre 2018

L’objectif du stage sera de mener à bien une étude sociologique pour comprendre les conditions de mise en place de la collecte séparée des biodéchets sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg. L’étude portera plus spécifiquement attention à l’encadrement/accompagnement des pratiques dans le domaine du tri des biodéchets. Elle s’attachera particulièrement à analyser, d’une part, le processus de conception et de mise en oeuvre des dispositifs de collecte des biodéchets et, d’autre part, la réception de ces dispositifs par les usagers du service de gestion des déchets.
L’étudiant(e) sera de niveau Master 2. Il (ou elle) peut provenir de formations très diverses (sociologie, socio-économie, anthropologie, sciences politiques, géographie, gestion, ingénierie…). Il (ou elle) sera devra maîtriser les techniques d’enquête qualitative. Il (ou elle) devra également posséder de bonnes capacités rédactionnelles. La maîtrise de l’anglais est souhaitée (notamment pour la lecture d’article scientifique).
Le stage s’inscrit dans le groupe thématique « rudologie, filière déchet » de la Zone Atelier Environnement Urbain de Strasbourg, en étroite collaboration avec les services de l’Eurométropole de Strasbourg. Le (ou la) stagiaire sera accueilli(e) et encadré(e) au sein du laboratoire de recherche GESTE (http://geste.engees.eu/), laboratoire pluridisciplinaire en sciences sociales dont les travaux portent sur la gestion territoriale de l’eau et de l’environnement, à Strasbourg.

ENGEES_Proposition de stage_2019_BIODECHET