Le mouvement des « villes en transition » : genèse, contours et pratiques

Cycle « Écologie des pratiques et place des collectifs »

Première journée de l’atelier « Habiter la transition. Des pratiques existantes
aux politiques de transition : circulations et ambiguïtés »

Mardi 21 février 2017

10h-16h

Institut des Sciences de la Communication du CNRS (ISCC)
20 rue Berbier-du-Mets 75013 Paris
Métro Les gobelins (ligne 7)
Entrée libre (sans inscription)
Programme et plan d’accès PDF

Coordinateurs de la séance : Elisabeth Peyroux1 et Antoine Lagneau2

La rhétorique de la « transition » circule au sein de différents milieux (militants, institutionnels, professionnels, politiques, scientifiques). Sous ses abords consensuels, elle recouvre des acceptations et des usages très différents. La première séance de cet atelier se propose d’analyser les discours qui entourent le mouvement des « villes en transition » et les pratiques qui y sont associées en les confrontant aux expériences des acteurs et des populations. Elle s’attachera à la généalogie de cette notion, sa naissance, son déploiement, ses usages et ses appropriations dans différents contextes géographiques. Elle s’interrogera  sur les différentes grilles de lecture de ce mouvement et les enjeux auxquels il est confronté.

Les enregistrements audios de la séance sont directement accessibles depuis le programme ci-dessous :
Cliquez sur le passage du programme concerné, puis Download (le fichier peut alors être écouté ou téléchargé : clic droit Enregistrer)

.

Introduction d’Élisabeth Peyroux

Matinée (10h – 12h30) :

  • Luc Semal3 : « Pic pétrolier et résilience: la part catastrophiste des Transition towns »3

Échange de clarification avec la salle

Discutante : Anahita Grisoni[5] : Questions aux intervenants

Débat avec la salle

Après-midi (13h30 – 17h) :

Discutante : Clara Breteau[7] : Lecture croisée

Débat avec la salle

.

1 CNRS, UMR Prodig
2 Natureparif
3 Maître de conférences en Science politique au Muséum national d’Histoire naturelle, Centre d’écologie et des sciences de la conservation, CESCO. Luc Semal n’a pas souhaité rendre l’enregistrement de sa communication disponible en ligne.
4 Sociologue et eco designer, activiste écologiste
5 Chercheuse post-doctorante, UMR Environnement ville et société –EVS, Réseau « Saisir l’Europe –Europa als Herausforderung »
6 Docteure en Architecture, Laboratoire Métiers de l’Histoire de l’Architecture, édifices-villes-territoires, ENSA Grenoble / Université Grenoble Alpes
7 Chercheuse-doctorante, Université de Leeds (R-U), LADYSS (Paris), CITERES (Tours)

Séance soutenue par :