Le développement durable, norme sociale ou projet politique ?

Affiche DD norme sociale ou projet politique (ACDD)

10ème journée de l’atelier Développement durable et “acceptabilité sociale”

Lundi 14 mars 2016
10h15-16h45

118 / 130 avenue Jean Jaurès 75019 Paris
Métro ligne 5 (arrêts Ourcq ou Laumière)
1er étage (en haut des escalators à gauche)

Programme PDF

 

Coordinateur de la séance : Jacques LEVY [1]

Dans un monde où les questions liées à l’environnement naturel sont devenues un enjeu politique de première importance, on constate l’existence de plusieurs conceptions antagoniques de la nature. Le « développement durable » est l’une d’elle, mais nullement la seule. La démarche de développement durable assume la notion de développement et elle pose comme compatibles (voire synonymes), et non en opposition, ses trois piliers socio-économique, naturel et politique. Il existe un autre versant, néonaturaliste de la conscience écologique, qui porte en lui, à partir de l’idée de culpabilisation de l’action humaine passée et de l’affirmation que la nature produit des valeurs intrinsèques qui délivrent des injonctions aux sociétés, un projet de réorganisation de la vie politique sur la base de l’urgence, du sacrifice nécessaire et de la privatisation de l’action publique dans les « gestes » individuels. L’acceptabilité sociale apparaît alors comme une attitude typiquement technocratique venant d’un autre univers culturel mais entrant bien en phase avec ce projet. Elle s’oppose donc méthodologiquement à l’idée d’un développement durable qui serait désiré par les habitants-citoyens.
La question fondamentale qui est posée est donc de savoir s’il est possible d’intégrer la démarche de protection des environnements naturels dans une conception du politique qui conserve les acquis de la république démocratique et qui promeuve le citoyen comme un acteur et non comme un agent de la production de biens publics.
Cette séance de l’atelier sera organisée en deux temps : le matin, une réflexion générale sur les modèles de la nature ; l’après-midi, un approfondissement sur nature et politique en prenant le cas du climat.

Les présentations Powerpoint et les enregistrements audios de la séance sont directement accessibles depuis le programme ci-dessous
Pour écouter ou voir le document : cliquer sur le lien
Pour télécharger le document : clic droit sur le lien et « Enregistrer la cible du lien sous… »

Matinée (10h15 – 12h45)
Réflexion générale sur les modèles de la nature

Après-midi (14h15 – 16h45)
Approfondissement sur nature et politique en prenant le cas du climat

Discutants : Jacques Lévy et Jérôme Boissonade [5]

[1] Professeur de géographie à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse), spécialiste de géographie politique.
[2] Maître d’enseignement et de recherche en Politiques territoriales à l’Université de Lausanne
[3] Post-doctorant au Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés (LISIS) et Centre Marc Bloch (Berlin)
[4] Professeur de géographie (climatologie) à La Sorbonne Paris I et Paris IV
[5] Maître de conférences en sociologie à l’Université du Littoral (ULCO) et chercheur au laboratoire AUS-LAVUE

One thought on “Le développement durable, norme sociale ou projet politique ?

  1. Pingback: Développement durable@UL » Archives du Blog » Développement durable et « acceptabilité sociale »

Comments are closed.